COMMUNIQUÉ DE PRESSE du 16/12/2013

le 16/12/2013

QUAND L'URUGUAY ÉCRIT L'HISTOIRE AVEC UN GRAND HASCH

 

L'Uruguay vient d'entrer dans l'histoire avec le vote, mardi 10 décembre au Sénat, de la Loi relative à la légalisation de la filière chanvre récréatif sous contrôle de l'État.
Si cette règlementation qui entrera en vigueur dès avril 2014, ne correspond pas forcément aux aspirations du CIRC, notre mouvement ne peut que s'associer à la joie des 4 % des cannabinophiles uruguayen(ne)s et sans doute à celle de leurs proches, et invite les responsables politiques français et européens à sérieusement s'intéresser à cette expérience sans précédant dans le monde.
En attendant, c'est à un racket savamment organisé que nous devons nous attendre, avec la contraventionalisation des usagers, mesure hypocrite et bien plus coûteuse en terme de mise en place et de fonctionnement, qu'une règlementation pure et simple de la filière chanvre festif et thérapeutique. Ainsi l'État pourrait, s'il venait à suivre les recommandations du récent rapport Nadal remis à la ministre de la Justice, Mme Christiane Taubira, proposer la verbalisation à chaque usager de drogues contrôlé. Une mesure discriminatoire quand on sait que cela touche avant tout la population jeune, et principalement celle des quartiers populaires et/ou issue de l'immigration.

Fédération des Circ




CIRC Paris 2013 - le CIRC ne fait pas de prosélytisme. admin