actu et société

De l'image du cannabis dans la société

 

Le regard que porte la société sur le cannabis a changé au fil des années.

 

Le CIRC a sans doute contribué à cette évolution, mais le pouvoir dispose des médias et réussit à imposer son discours...

 

Alors que la question de la dépénalisation était de la campagne présidentielle de 2002, en 2010 nous sommes sous le régime de la tolérance zéro.


 

DE LA DROGUE DES AUTRES À LA DROGUE DE MONSIEUR TOUT LE MONDE

 


Comme l’écrivait Louis Lewin dans les Paradis artificiels paru en 1928 : « Quand on interdit le chanvre dans les endroits publics, cette passion ne s’en développe que davantage dans des lieux clandestins ».

Le regretté Jack Herer, après une longue enquête, est formel : le chanvre a été victime d’un complot mené conjointement par le magnat de l’industrie Du Pont de Neumours et par le roi de la presse William Randolphe Hearts.
Jack était tellement sûr de lui qu’il a promis 10 000 dollars à qui prouverait le contraire. En effet, le premier venait de mettre au point une nouvelle pâte à papier et travaillait à l’avènement du nylon, deux industries qui allaient signer la mort du chanvre. Quant au second, il a publié durant des années dans ses nombreux journaux, le même fait divers racontant un accident de voiture provoqué par un fumeur de marijuana.
Harry Anslinger, directeur du Bureau des narcotiques au chômage après la « relégalisation » de l’alcool, trouve avec la marijuana, un nouvel ennemi. Notre homme met à contribution les pisse-copies des journaux à sensation et publie les meilleurs articles dans un livre intitulé « Marihuana, assassin de la jeunesse » où le cannabis est présenté comme le drogue des « nègres », des chicanos et des joueurs de jazz.
En 1937 est signé le « Marihuana Tax Act », une loi fiscale, mais de fait une prohibition totale du chanvre. Harry Anslinger, propulsé Président de l’US Drug Commission, triomphera en 1961 lorsqu’il réussira à intégrer le cannabis dans à la Convention Unique qui rejoint le tableau 1 en compagnie de l’héroïne, la morphine ou la cocaïne. 
Comme le démontrent Jack Herer et d’autres, c’est pour de très mauvaises raisons que la marihuana a été prohibée, pour des raisons de société peu reluisantes empreintes de racisme.
 
La France a, elle aussi, longtemps campé sur des positions semblables. Notre drogue nationale, c’est l’alcool…L’alcool une drogue ? Il faudra attendre 1999 pour que la MILDT  la  considère comme telle au grand dam des alcooliers qui recueillirent en une semaine 20 000 signatures pour nous dire que l’alcool n’est pas une drogue, mais un « alicament »… C’est bien connu, un petit verre de pinard à chaque repas est un bienfait pour la santé !
Entre 1970 et 1980, le cannabis a été, sécurité oblige (la première préoccupation des Français avec le chômage), utilisés par tous les partis politiques pour montrer du doigt les banlieues et présenter le cannabis comme une drogue venue « d’aillleurs » avec toutes les connotations ségrégationnistes qui vont avec.
Le Front National qui demande la peine de mort pour les trafiquants, n’a pas été le seul à surfer sur la vague sécuritaire. Qui se souvient de l’affaire de Montigny-les-Cormeilles lors de la campagne présidentielle de 1981 ?  Le maire qui n’est autre que Robert Hue crée des « comités de solidarité et vigilance anti-drogue » incitant les habitants à la délation. De la menace à l’exécution, le pas est rapidement franchi et une famille de la cité de l’Espérance, « le triangle de la mort » comme l’écrit l’Humanité est le théâtre d’une manifestation où une centaine de personnes crie sous les fenêtres d’une famille soupçonnée de trafic : « Non à la drogue ! » ou encore : « Dehors les assassins et leurs complices ! ».
Entre 1970 et 1980, l’actualité est riche en faits-divers où les méchants dealers sont des Beurs et les usagers (jeunes blancs des classes moyennes) des victimes. La société découvre que l’on consomme du cannabis non seulement dans les grandes villes, mais aussi dans les coins les plus reculés de l’Hexagone, c’est ainsi qu’en 1976, 49 personnes se retrouvent devant le tribunal de Lons-le-Saunier suite au démantèlement d’un trafic de haschich

L’image que la société se fait du cannabis a évolué avec le temps. Le CIRC a sans doute contribué à cette évolution en dénonçant les mensonges et en démontrant que les amateurs du cannabis sont aussi des citoyens, que la plupart d’entre eux n’ont pas le profil de délinquant, et que cette plante, somme toute vertueuse, est consommée dans toutes les classes sociales.
Le discours officiel, sous peine de se ringardiser, a été, lui aussi, obligé de s’adapter à la réalité. Il faudra attendre l’arrivée de Bernard Kouchner au ministère la Santé et la nomination en 1999 de Nicole Maestracci à la tête de la MILDT pour que le discours évolue.
L’opuscule « Savoir plus Risquer moins » publié par la MILDT part d’un postulat : « un monde sans drogue, ça n’existe pas », une tautologie, mais qui marque un tournant dans la politique des drogues, du moins jusqu’au retour de la droite.
La priorité n’est plus axée sur l’usage, mais sur l’abus et c’est dans les pages consacrées au cannabis  dans « Savoir plus Risquer moins » que le CIRC puise ses arguments en faveur de la légalisation de l’autoproduction. C’est aussi sous l’ère de Nicole Maestracci que le tabac et l’alcool sont devenus des drogues à part entière.
Dans les années 2000, le cannabis était mieux accepté qu’aujourd’hui. Lors de l’élection présidentielle de 2002, tous les médias (même Arlette Chabot) demandaient aux différents candidats s’ils étaient pour ou contre la dépénalisation du cannabis.

La droite de retour au pouvoir et Nicolas Sarkozy ministre de l’intérieur, le cannabis dont l’image n’était plus ternie par des discours pseudo scientifiques, change radicalement.
Sans qu’on ne leur demande rien, la frange la plus réactionnaire du Sénat s’empare du sujet et sous le titre « Drogue, l’autre cancer » (ça fait peur) nous sort un rapport de deux mille pages qui s’efforce de nous présenter le cannabis comme une drogue dont les effets sont dévastateurs physiquement et psychologiquement. Au passage, les sénateurs tirent à vue sur la politique de Nicole Maestracci accusant les socialistes de laxisme.
Quelques discours musclés et quelques campagnes de prévention plus tard, le cannabis redevient le « fléau de la jeunesse «  qu’il n’a jamais été. Et les parents subissant les pubs gouvernementales diffusées à la radio, à la télé et dans les journaux, d’encombrer le standard de « Drogues infos service » craignant que leur progéniture n’attrape une schizophrénie entre deux joints !

Le gouvernement manipule l’opinion publique, et contrairement à ce qu’il laisse entendre, le CIRC ne fait pas de prosélytisme, c’est parfaitement inutile. Le cannabis n’est pas innocent, mais à trop le dramatiser, à mentir sur ses dangers, on s’éloigne de tout pragmatisme, on se discrédite et on justifie, au nom de la santé publique, une politique uniquement répressive.



1970-2010 40 ans de prohibition
legislation et politique
cannabis therapeutique
societe et actu cannabis
repression et prohibition du cannabis
image

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

DROGUES : LA LOI PROTEGE-T-ELLE VRAIMENT NOS ENFANTS ?

image

LDH section toulonaise - Cannabis : pour la légalisation

Faut-il dépénaliser la consommation de cannabis, voire la légaliser ? Deux rapports récents abordent la question : celui du Comité d’évaluation et de contrôle des politiques publiques, consacré à la lutte contre l’usage de substances illicites, déposé à l’Assemblée nationale le 20 novembre 2014, et une étude réalisée par le think tank Terra Nova [1]. C’est la question que pose Le Monde dans son éditorial daté du 20 décermbre 2014.

Deux éléments à mettre au dossier : d’une part, la politique française de lutte contre l’usage de stupéfiants, une des plus répressives d’Europe, est un échec ; d’autre part, à condition d’être bien préparée, la légalisation de la drogue n’entraîne pas nécessairement de catastrophe sur le plan de la santé publique.

image

Mexique – « La lutte sera plus forte et prolongée » signalent les familles des 42 étudiants disparus

Le vendredi 5 décembre, l’Équipe Argentine d’Anthropologie Légiste* (EAAF) a informé les pères et les mères des 43 étudiants normaliens disparus qu’un fragment trouvé dans la rivière de Cocula, dans l’État de Guerrero, et envoyé en Autriche pour son identification, appartient à Alexander Mora Venancio, 21 ans, originaire du Pericón, Tecoanapa, État de Guerrero…

image

MEXICO – 1er décembre, un cri collectif : Peña Nieto démission !

Coûte que coûte, nous allons retrouver les 43 étudiants – disent les parents des étudiants disparus.

image

Communiqué commun : Halte aux harcèlements et aux diffamations au Mexique !

Actuellement au Mexique et dans la ville de Mexico, divers événements préoccupants se déroulent ; à chaque instant des actions répressives se mettent en place contre la population. Ces actions ne semblent pas avoir de limites, elles sont chaque fois plus flagrantes, et l’État cherche à les rendre le plus visible possible afin que le peuple soit remplit de peur. Cette stratégie a un nom : Terrorisme d’État.

image

Le Monde Diplomatique - Un grand port aux mains d’un cartel

« Bienvenue à Lázaro Cárdenas, un port sûr. » Impossible d’échapper aux panneaux placés aux portes de cette petite ville située dans le sud du Michoacán, un Etat de la côte ouest du Mexique. Mais le message formule moins une description qu’un espoir. Celui de voir la région affranchie de la menace qui la hante depuis des années : l’insécurité.

image

Le Monde Diplomatique - Liaisons fatales entre pouvoir politique et barons de la drogue II

Au Mexique, le massacre de trop


Trafic de drogue, assassinats, extorsion et, désormais, gestion portuaire… L’emprise des organisations criminelles sur l’Etat mexicain semble ne connaître aucune limite. Le massacre de quarante-trois étudiants au mois de septembre dernier a cristallisé la colère de la population. Rarement celle-ci était descendue aussi massivement dans la rue pour dénoncer l’alliance entre pouvoir politique et cartels.

 

image

Le Monde Diplomatique - Liaisons fatales entre pouvoir politique et barons de la drogue I

Au Mexique, la population prend les arme


Le 27 janvier 2014, le gouvernement du président mexicain Enrique Peña Nieto a décidé de légaliser les milices d’autodéfense dans l’Etat du Michoacán, situé sur la côte Pacifique, pavant ainsi la voie au surarmement militaire et civil d’une zone d’ores et déjà quadrillée.

image

MEXICO : Des nouvelles des prisonnier-e-s, liberté à tous et à toutes !

Les 11 personnes arrêtées suite à la manifestation du 20 novembre ont été libérées.

image

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Des taxes, pas des prunes !

image

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Il y a quarante ans, l'avortement était légalisé

image

Enquête Exclusive sur M6 : Les prohibitionnistes français en voyage au Colorado

Le 9 novembre dernier M6 diffusait l’émission Enquête exclusive qui était alors consacré à la légalisation du cannabis dans le Colorado. Cannabinophile depuis de nombreuses années ayant vécu aux Pays-Bas et revenant d’un voyage dans l’État de Washington (qui a lui aussi légalisé), je m’étais résigné à ne plus regarder les documentaires traitant du cannabis tant la malhonnêteté et l’ignorance sur ce sujet m’étaient insupportables…

image

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Vivants ils les ont pris, vivants nous les voulons !

 

Appel en soutien au peuple mexicain et aux 43 étudiants disparus

image

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Prohibition : qui sème la corruption récolte l'insurrection

image

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

RELAXE POUR ÉRIC CHAPEL !

image

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

HALTE à la « triple peine » - Relaxe pour Eric Chapel

image

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Yes we can…nabis !

image

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Bon anniversaire au THC !

image

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Sortez le clown !

image

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Charlie Hebdo spécial légalisation du cannabis : même pas drôle !

image

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Repose en paix Jimmy

image

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Drogues : la mondialisation de la corruption

image

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

21 octobre 1991/2014 : 23 ans que le circ est en pétard !

image

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Antiprohibition : le virage historique de la réduction des risques

image

Médiapart - La cocaïne est le « pétrole blanc » du capitalisme, selon Roberto Saviano

parJoseph Confavreux
article publié le vendredi 17 octobre 2014

image

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

5èmes rencontres nationales de la réduction des risques : entre aveuglement et tournant historique.

image

les effets du chanvre sur la femme enceinte et le nouveau-né

Extrait du rapport Roques rédigé en 1999 à la demande de M. Bernard Kouchner, alors ministre de la Santé

image

communiqué de presse

ET DE DEUX !

Alors que la France demeure campée sur des positions purement idéologiques, décidée semble-t-il à rester bonne dernière malgré l’inéluctabilité de l’abolition de la prohibition du chanvre récréatif, voici qu’un deuxième État nord-américain vient de choisir d’en réglementer la filière.

image

le cannabis n'est pas dangereux mais…

Enfin disponible en téléchargement, un document édité par le CIRC il y a quelques années déjà, désormais en format dépliant et couleur.

image

Communiqué de presse

APPEL DU 18 JOINT : JOUR J -1

PAS DE VICTIME, PAS DE CRIME !

image

communiqué de presse

Plus belle la beuh !

image

COMMUNIQUÉ DE PRESSE du 16/12/2013

QUAND L'URUGUAY ÉCRIT L'HISTOIRE AVEC UN GRAND HASCH

image

COMMUNIQUÉ DE PRESSE N°1 du 9/12/2013

RAPPORT NADAL : ORGANISONS LE RACKET DES CANNABINOPHILES

image

Courage politique : Le sénat uruguayen vient d'approuver la Loi sur la légalisation du chanvre récréatif

L'Uruguay sera le premier État national à légaliser la filière du chanvre récréatif et par là même, une nouvelle destination touristique prisée.

image

Georges Apap, un homme remarquable

Georges Apap ne se doutait pas ce 8 janvier 1987 que sa vie prendrait un nouveau tour. Procureur de la République dans la Drôme, il était chargé de prononcer le traditionnel discours retraçant l’activité judiciaire de l’année précédente du tribunal de Valence.

 

image

APPEL À SOUTIEN

LADY LONG SOLO, TOUTE UNE HISTOIRE

image

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

CANNABIS PARTOUT, JUSTICE NULLE PART !

image

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

ON N'A PAS TOUS LES JOURS 20 ANS

image

L’Agence du cannabis : une vraie solution pour un pays en crise ?

Le Circ vous invite à découvrir et commenter ce projet récemment mis en ligne. Il vous suffit pour cela de nous écrire à fcirc@no-log.org

image

Communiqué du CIRC : "Le cannabis ne tue pas, le fascime oui !" 7/6/13

Le CIRC appelle ses sympathisants à se rendre au rassemblement le plus proche de chez eux, Samedi 8 juin 2013, pour rendre hommage à Clément Méric, jeune militant anti-fasciste assassiné le 5 juin, et réclamer la dissolution des goupuscules fascistes d'extrême droite.

image

Dossier sur le cannabis au volant

Nos amis du CIRC Lyon on réalisé un dossier très complet sur "Le cannabis au volant"

image

Cannabis social club

Développé par ENCOD, un réseau d'associations européennes travaillant sur le terrain des drogues, le Cannabis Social Club tire son expérience de la réalité.

image

Cannabis social club : une solution raisonnable

A cause de la prohibition du cannabis et de ses nombreux effets pervers, des millions de fumeurs et leur entourage sont sans cesse exposés à des risques pour leur santé et leur sécurité. Elle rend impossible toute politique de contrôle et de prévention des usages problématiques (abus, usager trop jeune, trop fragile…).

image

Histoire du chanvre indien

Cannabinologie - Histoire antique. Voici en archive une recherche historique sur le cannabis dans l’Antiquité dite « classique », encore inédite, qui a été exposée dans une liste de diffusion. De Pline l’Ancien aux cultes dionysiaques, c’est un voyage original dans le passé lointain des drogues, et du cannabis.

image

Histoire du chanvre indien - SUITE

Histoire du chanvre indien - SUITE

image

Campagne du CIRC : " Le cannabis c'est trop mortel "

Suite à la campagne cannabis du ministère de la santé et de la Mildt, le CIRC réagit et vous livre sa version d'une véritable campagne de prévention sur les usages de cannabis et ses dangers...

image

Conduite automobile et aptitude à l'emploi : tests de dépistage sanguin et salivaire

Cannabis: tests de dépistage sanguin et salivaire, combien de temps le cannabis reste-t-il dans le sang et l'urine ?

image

Réduire les risques avec la vaporisation

Présentation et principe de la vaporisation

CIRC Paris 2013 - le CIRC ne fait pas de prosélytisme. admin