APPEL À SOUTIEN

le 18/11/2013

C'est en 1995 qu'a ouvert la librairie Lady Long Solo, à Paris, entre Bastille et Voltaire, au 38 rue Keller, dans le 11ème. Dès le départ, Lady Long Solo, qui émanait des éditions du Lézard, sera "la librairie des drogues", seule librairie spécialisée sur le sujet, mais ouverte à bien d'autres problématiques aussi. Pour donner un exemple, c'était pendant longtemps le seul endroit en France où l'on trouve… de grandes feuilles de papier à rouler, qu'il fallait alors importer d'Espagne. De même, pendant longtemps on y trouvait des livres et des revues importées d'Amérique, comme High Times, dont c'était le seul point de vente en France – aujourd'hui, que je sache, il n'y en a plus, Lady Long Solo n'ayant les moyens de financer ces importations ni grand chose. Aujourd'hui encore néanmoins, après avoir été le premier endroit en France où l'on pouvait trouver des vaporisateurs – et toujours un des seuls –, Lady Long Solo est le seul endroit où l'on puisse trouver des graines, avec la Maison des graines, inaugurée cette année.

Pendant de nombreuses années, Lady Long Solo a été le point de rendez-vous des militants de la cause cannabique, où des générations entières sont venues chercher leur information, pour comprendre la politique des drogues, ou pour trouver des recettes de cuisine ou des manuels pour cultiver son cannabis en placard ou en extérieur.

Aux élections européennes de 2009, Lady Long Solo sera le local de la campagne pour la liste Cannabis Sans Frontières menée par Farid Ghéhiouèche et Jean-Pierre Galland, en île de France, première apparition du thème de la politique des drogues dans une joute électorale, avec ses affiches sur les panneaux électoraux et ses bulletins de vote dans un certain nombre de bureaux de vote.

Sa désormais fameuse devanture bleue représente entre autres William Burroughs, Allen Ginsberg, Aldous Huxley, Jack Kerouac, Henri Michaux ou Maria Sabina, figures de la littérature ou de l'histoire des drogues.

Après des années de censure brutale des livres sur les drogues, la librairie Lady Long Solo – vitrine des éditions L'esprit frappeur et du Lézard –, se retrouve exsangue, et en appelle au soutien du public pour ne pas devoir fermer boutique et pour lui permettre de redévelopper ses activités.

 

https://www.leetchi.com/c/sauvez-lady-long-solo

Amitiés cannabiques,

Michel

 




CIRC Paris 2013 - le CIRC ne fait pas de prosélytisme. admin